Souvenirs d’Alsace-Lorraine 1870-1923

Prix: 10,00 €

Fils du chancelier qui dirigea les destinées de l’Allemagne de 1894 à 1900, le prince Alexandre de Hohenlohe-Schillingsfürst (1862-1924) fut un témoin privilégié et avisé du destin du Reichsland Elsass-Lothringen, cette terre d’Empire fruit de la conquête de 1870.

Son indépendance de vue et son aplomb se retrouvent dans les pages qu’il consacre à l’Alsace-Lorraine dans ses propres Souvenirs. Des souvenirs où l’ancien député et fonctionnaire impérial ne fait mystère ni de sa francophilie (ami de la France « tant que faire se peut »), ni de son aversion pour le conservatisme prussien. On ne lira qu’avec plus d’intérêt ces pages grosses de nostalgie, desquelles émerge le regret d’une soudure « germano-alsacienne-lorraine » en bonne voie, sinon achevée, au seuil de la Première Guerre mondiale. Tant d’efforts de part et d’autre, réduits à néant par la folie guerrière d’une poignée, nous dit-il.

À aucun moment, il ne masque les erreurs de l’administration impériale. Il n’en conteste pas moins l’image réductrice du fonctionnaire allemand colonialiste. Son témoignage avait-il une chance d’être entendu ? Dès avant 1914, le prince Alexandre s’était prononcé en faveur de la constitution du Reichsland Elsass-Lothringen en État neutre autonome assortie d’un référendum d’autodétermination. La France victorieuse de 1918 priva les Alsaciens-Lorrains du droit de disposer d’eux-mêmes.

Auteur : Prince Alexandre de Hohenlohe-Schillingsfürst
Nb pages : 72 pages
N° ISBN : 978-2-9529246-7-2
Éditions des Paraiges/Le Polémarque Éditions